Rechercher

Préparer ses funérailles

Dernière mise à jour : janv. 19

Souvent, ce qui fait peur c’est l’inconnu. Parler de sa propre mort permet de mieux l’appréhender et de vivre plus sereinement. Alors…


Peut-on préparer ses funérailles … comme on peut préparer son mariage ?!

Vous avez spontanément répondu "non"? Certes l'émotion n'est pas la même. On imagine un mariage heureux et des funérailles tristes alors on se dit que ce n'est pas pareil.

On se dit qu'on a plus d'un an pour préparer un mariage alors qu'on a que quelques jours pour préparer des funérailles suite à un décès.

Et pourtant, il y a des points communs. Ce sont tous deux des événements visant à ce que la communauté prenne acte du nouveau statut, soit de marié(e) soit de mort(e). Cette communauté est rassemblée pour partager les bons et les mauvais moments, les rires et les pleurs, être soudée à chaque étape, pour le meilleur et pour le pire.

On entend souvent que lors de la cérémonie des funérailles ce sont les vivants qui disent au revoir aux morts mais c'est aussi l'occasion pour les morts de dire au revoir aux vivants.

On peut décider à l'avance du message, de l'image, du souvenir, des traces… qu'on veut laisser. Que veut-on transmettre? Une philosophie? Un état d’esprit ? Des souvenirs ?...

L’important pour faciliter le deuil, c’est que les funérailles aient du sens. Pour cela, elles doivent être à l’image du défunt, refléter sa personnalité, sa vie.

Qui est le mieux placé pour savoir ce que l’on pense, ce qui nous importe ? Soi-même !


Et vous savez quoi? En parler ne fait pas mourir!


Alors nous pouvons aider nos proches en leur disant ce qu’on aimerait qu’ils fassent de notre corps et ce qu’on imagine pour le dernier évènement qu’on organise.

Et eux, trouveront comment nous rendre hommage, comment se souvenir de nous, comment vivre malgré notre mort.


Sandra ROLLAND,

Consultante Funéraire,

Fondatrice de Mes Funérailles, Naturellement


84 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout